« Confessions d Élise, une accro au shopping à Canton »

Chaque année, l’équipe « Achats » de Maisons du Monde part en quête de nouveaux produits, nouvelles idées, nouvelles matières pour alimenter les prochaines collections. Rentrée d’un salon à Canton (Chine), Elise, acheteuse responsable des toiles et encadrements, nous fait partager cette expérience enrichissante.

Bonjour Élise, tu as participé à un salon en Chine, fin avril. Lequel était-ce ? Combien de temps es-tu restée ?
Nous étions plusieurs équipes présentes à l’ « International Canton Fair », spécialisées selon le type de produits. Le salon se divise en plusieurs sessions : nous étions à celle du 23 au 27 avril 2012. Il s’agit de l’un des plus grands salons d’import-export en Chine.

Ces déplacements sont-ils fréquents dans l’année ?
Le salon international de Canton a lieu 2 fois par an aux mêmes périodes : fin avril et fin octobre. Nous nous y rendons chaque année et nous en profitons également pour visiter nos fournisseurs actuels.

Dans quel but, êtes-vous allés à la session de la fin avril?
Nous y sommes allés afin de trouver de nouveaux fournisseurs et de nouveaux produits pour les prochaines collections de Maisons du Monde.

Quels produits t’intéressaient particulièrement sur salon ?
Chaque acheteur est responsable d’une famille de produits. Je recherchais donc en particulier des cadres, des toiles, de la déco murale, des peintures, et objets déco divers.

Comment arrives-tu à sélectionner les produits parmi tout ce large choix ?
Le salon est organisé sous forme de halls par type de produits. Nous parcourons toutes ces allées en zigzag, une par une, ce qui fait pas mal de kilomètres à la fin de la journée ! Au niveau du choix des produits, on va comparer les prix, sélectionner les fournisseurs les moins chers, choisir des produits que nous n’avons pas encore dans nos collections actuelles et demander des échantillons.

As-tu rapporté des produits par avion ou uniquement pris des photos ?
Non, nous ne rapportons pas de produits par avion, sauf les échantillons. Généralement, la plupart des produits sélectionnés sont pris en photo.

Et as-tu acheté directement les produits aux fournisseurs sur le salon ?
Non, on n’achète rien sur le salon. On récupère uniquement des contacts et on sélectionne des produits. Les négociations de prix sont difficiles sur le salon même, nous les faisons plutôt au retour car cela nous ferait perdre trop de temps.

Les salons sont-ils des sources d’inspiration importantes pour les prochaines collections ?
En fait, les thèmes des collections sont définis en amont par nos stylistes. C’est ensuite que nous participons à ces salons pour trouver des produits qui permettront d’alimenter ces nouveaux thèmes.

Durant ces plusieurs jours de salon, quel a été ton moment préféré ?
Sans aucun doute, quand je rentre le soir et que j’enlève mes chaussures, après avoir parcouru quelques milliers de kilomètres dans les allées du salon…

Et le pire ?
Manger les sandwichs en plastique sur le salon et trouver un bon café !

Et, le décalage horaire… ce n’est pas trop dur ?
Cela dépend des personnes et aussi de ton vol s’il se passe de jour ou de nuit. C’est tout de même fatigant car cela fait 12 heures de vol ! Mais, avec l’expérience, on s’y fait (sourire).

Enfin, as-tu une anecdote marrante à nous partager avec nous ?
Oui… même deux ! Les Chinois s’endorment un peu n’importe quand et n’importe où sur les stands. Aussi, de plus en plus de Chinois parlent français, il faut donc éviter d’arriver sur un stand et de dire « C’est moche » !

Merci Elise d’avoir répondu à nos questions. Bonne continuation !