Frédéric Tabary, ce nom vous dit sûrement quelque chose ! Il est designer d’espaces et d’objets et a conçu 27 meubles pour la collection 2012. Nous l’avons rencontré pour lui poser quelques questions sur son métier et sa collaboration avec Maisons du Monde…

Bonjour Frédéric, pouvez-vous vous présenter en quelques mots pour que nos lecteurs puissent vous connaitre davantage ?
Je suis Frédéric Tabary, je suis designer d’espaces et d’objets depuis 8 ans. J’habite à Nantes. J’ai 4 enfants.

Quel a été votre parcours pour devenir Designer d’espaces ?
Tout d’abord, j’ai passé un BEP de menuiserie-ébénisterie puis le Brevet national des métiers d’art. Mais j’ai arrêté mes études pour devenir commercial. J’ai travaillé pendant une dizaine d’années dans le monde de l’édition à Paris : j’ai notamment été directeur commercial dans le groupe « Pearson ». Et suite aux attentats du 11 septembre, les budgets de l’entreprise ont été coupés, j’ai donc été licencié.
Je suis alors revenu à Nantes pour monter une brocante. Je restaurais des vieux meubles et concevais des meubles sur-mesure. Ceci m’a donné ensuite envie de me tourner vers le domaine de l’architecture, de la conception de meubles.

Pour nos lecteurs qui ne connaissent pas très bien le métier de Designer d’espaces, pouvez-vous nous expliquer en quoi cela consiste ?
Le métier de designer d’espaces est différent de celui d’architecte d’intérieur dans la mesure où l’optimisation de l’espace y est primordiale. Mon leitmotiv qui me fait me lever le matin est « Trouver une solution aux moutons à 5 pattes. ». J’aime les choses compliquées ! Pour moi, tout problème est en réalité un avantage : on part de ce problème pour en faire un thème.

Plus concrètement, je conçois des bâtiments pour des entreprises, des maisons mais aussi des meubles. Tout objet doit pouvoir servir à plusieurs choses. C’est essentiel ! D’autant plus qu’aujourd’hui une grande partie de la population habite dans de petits appartements. La rationalisation est donc mon maître-mot.

Comme évoqué au début de cette interview, vous avez créé 27 meubles pour notre collection 2012. Pouvez-vous nous en dire plus sur cette collaboration ?
Tout a commencé en 2010. J’ai contacté Fabienne Morgault, responsable Développement durable chez Maisons du Monde, pour lui présenter le projet « Villa Déchets »* en vue de participer à l’opération. L’activité de l’entreprise et plus précisément la thématique du bois correspondait parfaitement au projet. Quelques jours plus tard, Xavier Marie, PDG de Maisons du Monde, donnait son accord pour que l’enseigne soit le sponsor officiel du projet.

Ensuite, Xavier Marie m’a demandé de réfléchir à la conception du nouveau siège social de l’entreprise qui ouvrira en 2013. C’est donc tout naturellement qu’il m’a proposé de concevoir des meubles pour la collection 2012. J’ai alors imaginé 100 meubles : 27 ont été retenus.

* La Villa déchets est un projet visant à construire une villa d’architecte réalisée à partir de déchets urbains.

Et, comment avez-vous imaginé ces 27 meubles ?

Comme évoqué tout à l’heure, mon travail tourne autour de l’optimisation de l’espace. J’ai donc imaginé des meubles multifonctions. Par exemple, la bibliothèque Gambetta à 5 tiroirs qui se transforme en table pour gagner une place considérable.

Bien évidemment, les meubles devaient avoir la « patte » Maisons du Monde. J’ai donc imaginé des meubles patinés, à caractère (comme le bahut Romarin). Pour que ce soit en totale harmonie avec l’enseigne, mes meubles devaient être accessibles : j’ai donc opté pour des matériaux classiques tels que le métal, le bois ou encore le verre.

Vous travaillez avec nous depuis plusieurs années. Qu’aimez-vous chez Maisons du Monde ?
Ce que j’apprécie chez Maisons du Monde, c’est la volonté de démocratiser les meubles tout simplement. De vouloir proposer des meubles pour tout le monde en variant les styles.

Parce que nous sommes un peu curieux, pouvez-vous nous dire quel est votre produit préféré issu de notre nouvelle collection ?
Sans hésitation, le Buffet Récup ! Selon moi, c’est incroyable d’avoir un meuble aussi pointu dans le recyclage. C’est exactement le type de meuble que nous pouvons retrouver dans une brocante et qui a vraiment beaucoup d’audace. Et je crois même que c’est Xavier Marie (PDG de Maisons du Monde, ndlr) qui l’a imaginé !

Nous l’avons bien compris, vous être un grand passionné d’architecture mais quelles sont vos autres passions ?
Bien sûr, j’ai une passion pour mes enfants : ils me permettent de retrouver un certain équilibre dans ma vie. Aussi, je suis bon vivant de nature donc j’aime passer du bon temps. Cela se retrouve d’ailleurs dans ce que je fais : quand je dois concevoir un meuble (une table, par exemple), j’imagine toujours ce que feraient les personnes autour de ce meuble.

Et pour terminer, un petit mot à adresser à nos lecteurs ?
Oui, j’ai juste envie de dire : n’allez pas voir ailleurs ! Pourquoi payer plus cher ? Aussi, comme je connais bien l’enseigne de l’intérieur, je voudrais insister sur le fait qu’il s’agit d’une société humaine: on s’y sent comme à la maison.

Merci beaucoup Frédéric pour votre participation et votre disponibilité. A bientôt et bonne continuation !