Table a diner Avignon maisons du monde
Les meubles patinés et vieillis possèdent un charme unique. Pour en savoir plus sur cette technique de peinture, je vous propose de découvrir les vidéos et les astuces de Sandrine Muller-Bohard, auteur du blog Chic et Champêtre et de plusieurs livres sur le sujet. Grand classique de la patine, la technique du glacis à la cire est idéale pour débuter en toute simplicité et avec peu de matériel.

Et si vous ne vous sentez pas l’âme d’un apprenti artisan, découvrez aussi notre sélection d’objets déco et de meubles déjà patinés !

Le choix du meuble

Quel que soit votre style, vous trouverez forcément un meuble ou même un objet (cadres, volets…) à patiner. Comme le précise Sandrine Muller-Bohard, vous pouvez patiner n’importe quel support et même les meubles en mélaminé :« La seule chose importante sera alors d’avoir une excellente sous-couche tous supports. Vous pouvez par exemple patiner des moulages en résine, des lustres en laiton, etc. En revanche, pas besoin de décaper ! L’étape du décapage est en effet réservée uniquement aux meubles en bois. » Laissez libre court à votre imagination !

Étape 1 : le décapage

Matériel :

  • Une éponge abrasive en grain 80 + paire de ciseaux
  • Un seau d’eau tiède
  • 2 cuillères à soupe de lessive pour décaper (type St Marc oxydrine)
  • L’enduit de rebouchage en pâte
  • Une grosse éponge

L’astuce de Sandrine : « Pour un décapage à la fois économique et écologique, utilisez des éponges abrasives. Au contraire du papier de verre classique, une fois mouillée, l’éponge retiendra la poussière et vous pourrez en plus la réutiliser de très nombreuses fois ! »

Étape 2 : la sous-couche

Matériel :

  • Sous-couche tous supports
  • Pinceau acrylique (manche bleu)
  • Abrasif 320 ou 000

L’astuce de Sandrine : « Il est indispensable d’utiliser une excellente sous-couche tous supports (la Primaire supports spéciaux des Décoratives ou de la marque Julien…). C’est la seule qui va adhérer sur les éventuels résidus de vernis que l’on aurait laissé lors de l’étape 1 et surtout, c’est la seule qui va réussir à bloquer les tannins du bois. »

Étape 3 : la peinture

Matériel :

  • Peinture acrylique blanche
  • Colorant
  • Une cuillère pour agiter le mélange
  • Abrasif grain 80
  • Pinceau acrylique (manche bleu)

L’astuce de Sandrine : « Parfois, on veut être perfectionniste et on achète de la peinture chère mais ce n’est pas la peine de dépenser des sommes folles ! Étant donné que nous allons bien protéger le meuble par la suite, le milieu de gamme suffit largement. Il faut également toujours choisir une couleur de peinture qui soit un tout petit peu plus claire que celle que l’on souhaite obtenir. »

Étape 4 : la patine

Matériel :

  • 1 pot de pigment terre pourrie
  • 1 pot de cire à patiner incolore
  • Des pinceaux (manche rouge)
  • 1 pot à confiture et une petite cuillère pour le mélange
  • 1 chiffon

L’astuce de Sandrine : « Ce qui est intéressant avec le glacis, c’est que l’on peut utiliser n’importe quelle couleur de pigment et l’ajouter sur la couleur. Cela va se déposer sur la couleur en léger voile et modifier légèrement la couleur. Le glacis peut ainsi être pris comme une couleur à part entière. »

Patine Techniques et projets déco
Vous souhaitez en savoir plus sur les techniques de patine ? Sandrine Muller-Bohard vous explique toutes les techniques dans son livre « Patine : Techniques & projets déco » aux éditions Le temps apprivoisé.

Et si vous habitez dans la région parisienne, vous pouvez également participer à des ateliers animés par Sandrine : plus d’informations ici.

 


Découvrez aussi notre
sélection d’objets déco et de meubles déjà patinés ici

Un grand merci à Sandrine Muller-Bohard et aux éditions Le temps Apprivoisé.