Ils avaient mis le pied (de biche) dans la porte avec la tendance des cabinets de curiosités. Après les papillons et les petits oiseaux, c’est au tour des chiens, éléphants et autres rhinocéros de s’inviter dans nos salons. Exit le cerf empaillé à l’œil vitreux, l’animal se fait désormais glamour, mystérieux ou drôle. Il s’exhibe façon trophée décalé ou coussin pour canapé. Prend la pose en presse-papier ou en pied de lampe. Bienvenue dans notre bestiaire.

Chasse, pêche et dorure

Les animaux dans la déco, d’accord, le pavillon de chasse, non merci ! Mais alors on fait comment ? Maisons du Monde mise sur l’effet décalé. Ainsi, le chevreuil, au lieu de prendre la poussière, empaillé sur un mur, se la joue dandy, avec cache-col rouge sur le coussin Deer. Dans le même esprit, vous pouvez opter pour le chien de chasse, affublé d’un pourpoint Renaissance, sur le coussin Lafayette. La lampe Museum ne manque, elle, pas de chien, puisqu’un toutou en redingote lui sert de pied. On remplace l’ultra-classique trophée (toujours le pauvre chevreuil) un poil glaçant, par une tête de rhinocéros chromée, super brillante.

J avais une ferme en Afrique…

Et puis l’animal décoratif incarne aussi à lui seul l’exotisme et les destinations lointaines. Là encore, on est proche de l’ambiance cabinet de curiosités, véritable antre de voyageur curieux. L’éléphant en résine joue le réalisme et peut s’épanouir dans un intérieur aux accents asiatiques. Quant au dyptique Zenaba, il donne un air de savane à n’importe quel mur. Enfin, moins brousse que jungle, le perroquet en cage a tout du butin de collectionneur.

1. Diptyque Zenaba – 129,00€ / 2. Coussin Deer – 14,90€ / 3. Trophe Rhino Chrome – 99,00€ / 4. Lampe chien Museum – 39,90€ / 5. Eléphant – 299,00€ / 6. Cage perroquet Collectionneur – 59,90€